Home Curling Nouvelles

Curling Nouvelles

Andrew Brett, vice-président de Goldline : Curling sera de retour!

Nous en sommes à la deuxième année de la pandémie. Contrairement à nos espoirs, la saison de curling 2020/21 s’est terminée très tôt pour la plupart des curleurs européens. Notre dernier billet de blog date d’octobre 2020 et raconte la frustration du curling suisse à cause d’un nouveau verrouillage. Nous à curling.zone a demandé à l’un des hommes de premier plan dans l’industrie du curling, Goldline vice-président Andrew Brett, de nous donner son point de vue sur la situation et l’avenir.

L’interview peut être visionnée sur notre toute nouvelle chaîne Youtube dans son intégralité.

Il a été une telle montagne russe,

nous dit Andrew Brett, lorsqu’on lui demande comment Goldline a fait dans la dernière année dominée par Corona. Personnellement, il n’a eu que la chance de jouer au curling à seulement trois reprises cette saison et il est maintenant

« désireux de retourner sur la glace. »

Nous parlons de la situation réelle, des clubs et de leurs problèmes. Sur le soutien du gouvernement et, surtout, sur l’avenir du curling.

Si vous voulez entendre, ce que Goldline en pense, rejoignez-nous sur Youtube.

Pour le rendre un peu plus sortant, nous allons commencer notre chaîne Youtube avec une « Premiere » le dimanche 21 Mars à 11h00.
Joignez-vous à nous et découvrez pourquoi Andrew Brett est


« plein d’optimisme »

Alors laissez Youtube vous rappeler et discuter avec nous de l’interview – demain à 11h heure de Berlin.

Switzerland: SWISSCURLING surprised by partial lockdown

0
Tom Seger, CEO SWISSCURLING
Tom Seger, CEO SWISSCURLING

Corona hits Europe again after a relatively calm summer. Curling restarted everywhere. Now a few countries like Slovenia and the Czech Republik are under full lockdown. But one of Europe’s largest curling nations, Switzerland, surprised on Friday, Octobre, 23rd.

Canton Bern, comparable to a state, decided

To minimize the spread of corona infections, the regional government of Bern has ruled a full range of measures.

Kanton Bern, Mediarelease – Translation by curling.zone

Part of the measures is a lockdown on all sport and fitness centers. The lockdown went into action only a few hours after the media release on midnight of the same day.

In Biel a curling tournament was interrupted and cancelled as a consequence.

Tom Seger from SWISSCURLING: « We are puzzled »

Tom Seger, CEO SWISSCURLING

curling.zone talked today in an exclusive interview with
Tom Seger, CEO of SWISSCURLING.


In a first reaction he told us, how surprised he was, when he learned on late friday afternoon of the decision in Bern. While he states full support for all measures leading to a safe environment for sport, he seems not to be convinced of the necessety to act on such short notice. He points out, that SWISSCURLING has been working with all important parties on safety concepts. He is convinced that the resulting set of rules would allow safe sport.
Seger would go no further in commenting the situation because of the ongoing, fast moving situation. Coming Wednesday, Bundesrätin Viola Amhert, (member of the Swiss government/minister) will meet the sport associations at a round table talk.
Tom Seger asked us to relay his gratefulness to all who had been working to get this curling season going. He shares their frustration and expresses his hope for help from politics.

What is the Situation?

First, the lockdown is right now only in place in parts of Switzerland. These are regional, not national measures. In Europe most lockdowns during the second wave habe been local and restricted in length.

Second, the training can go on for all curlers who will go to the Olympic Games or belong to the Swiss national cadre.

The situation for « Euro Super Sterile » in Genf on Novembre, 3rd is completely open. The plan was to hold a series of four tournaments with the top European teams without spectators. Now the whole work of months is in peril.

curling.zone will keep you updated.

Corona : Lignes directrices de Curling Canada pour la saison 2020/21

0
Corona force de nouvelles règles sur le sport de curling
Corona force de nouvelles règles sur le sport de curling

Comme nous l’avons signalé, curling a été frappé dans le monde entier par la pandémie de Corona. Les différentes contre-mesures ont eu un impact énorme sur le curling. La situation s’est améliorée. Nous examinons la nouvelle saison de curling 2020/21 et voyons comment Corona a un impact.

L’Association canadienne de curling est perçue par beaucoup comme une sorte de chef de file. En tant que tel, nous pensons qu’il est logique de voir comment la plus grande fédération de curling du monde va faire face à la situation.

JE SUIS HEUREUX DE VOUS DIRE QU’IL YA UNE VOIE À SUIVRE QUE NOUS PRÉVOYONS POUR LA PROCHAINE SAISON DE CURLING … EN RAMENANT LE CURLING AUX CANADIENS

Katherin Henderson
Chef de la direction, Curling Canada

Comment la prochaine saison de curling sera-t-elle sécuritaire pour tout le monde?

Les Lignes directrices ont été publiées le 6 juillet 2020 et sont dévidées en plusieurs domaines d’action. Ils s’appuient sur tout le monde au sein de la communauté du curling, des officiels aux joueurs et intègrent également les autorités.

Les principes de base de la vie avec la pandémie

Les lignes directrices s’appuient sur les règles générales que nous connaissons tous à l’heure actuelle.

  • lavage des mains
  • distanciation sociale
  • rester à la maison lorsque vous appartenez à un groupe à risque spécial
  • rester à la maison lorsque vous avez des symptômes

Curling Canada exhorte les joueurs et les centres de curling à respecter les règles et à tout faire pour permettre de respecter les règles. Cela inclut aux centres de curling de mettre à jour leur protocole de nettoyage. Nettoyer les surfaces et fournir des distributeurs désinfectants par exemple. L’équipement de curling doit être nettoyé après chaque utilisation. Mais aussi l’organisation de la circulation. Une porte pour l’entrée, une pour la sortie, moins de chaises pour les tables et ainsi de suite.

Jouer le jeu

Beaucoup d’acteurs à travers le monde ont discuté, si et comment les règles pourraient devoir changer.
Voici ce que Curling Canada conseille.
Dans les pauses toujours ouvrir des portes pour l’air frais. La traditionnelle poignée de main cède la place à une signe amicale. Pas de lancer de pièces. Les joueurs doivent rester toujours d’un côté de la feuille pour maximiser la distance jusqu’à la patinoire suivante. Les principes de base sont de garder un maximum de distanciation. Cela inclut de ne pas utiliser la pleine capacité. Mais aussi de rendre les événements plus longs afin d’avoir deux temps de départ et moins de gens dans la glace.



Illustrations distanciation pour le curling pendant la pandémie de corona

Corona change les règles de curling
Le changement le plus radical est qu’une seule balayeuse est autorisée.
Pas de relais à une deuxième balayeuse et le skip est également interdit de balayage.

Nous devrions tous être conscients de la difficulté de la situation pour le sport de curling. S’il y a des revers, la situation économique des clubs et de l’industrie du curling dans son ensemble sera encore plus stressante. Les fonctionnaires sont confrontés à une tâche difficile. Définir les règles pour un jeu sûr tout en maintenant le plaisir du sport de curling est une très grande entreprise. Et il n’y a pas d’exemple dans le passé pour apprendre.

Corona frappe Curling Canada – une mise à jour

12.6.20 : Nouveaux cas quotidiens au Canada (worldometers)
12.6.20 : Nouveaux cas quotidiens au Canada (worldometers)

Comme ici en Europe, la saison de curling 2019/20 s’est terminée aussi tôt au Canada. Deux jours avant l’événement, la WCF a annulé les Championnats du monde de guérison féminine qui auront lieu en Colombie-Britannique. Le 16 mars, Curling Canada a publié une déclaration qui a terminé la saison au Canada :

« Curling Canada exhorte vivement tous les centres de curling au Canada, affiliés ou non, à suspendre immédiatement temporairement toutes les activités nationales de curling sanctionnées, jusqu’à nouvel ordre, compte tenu des risques pour la santé publique associés au COVID-19. »

Corona au Canada

Nouveaux décès quotidiens au Canada (worldometers)





Le Canada semble avoir atteint le sommet des nouveaux cas vers le 22 avril, avec environ 1 800 cas par jour et deux semaines plus tard, le nombre de décès quotidiens semble avoir dépassé les 200 cas. Depuis lors, les deux chiffres sont en baisse. En fait, il y a 400 nouveaux cas et environ 50 décès par jour, mais encore plus de 32 000 cas actifs.






Les conséquences pour les tournois publics

Comme nous le savons tous maintenant, la « distanciation sociale » est la principale façon pour les gouvernements que nous en ce moment d’empêcher la propagation du virus.
En ce qui concerne les tournois de curling, cela a de graves conséquences pour le financement. La plupart des tournois ont besoin de spectateurs pour payer les factures. Les stades vides comme nous le voyons maintenant dans le football européen ne sont dans la plupart des cas pas possibles. Les billets ne sont qu’une partie du financement de ces événements. Des présentations des producteurs aux kiosques de marchands locaux de fournitures de curling, il existe de nombreuses sources d’argent. Sans oublier le kiosque qui vend de la bière et des hot-dogs. Sans ces fonds, c’est difficile. Très difficile.
Les événements doivent être planifiés à long terme et personne ne sait, quelles règles s’appliqueront au moment d’un événement. Le pire des cas serait un événement annulé à court terme, mais tous les contractes déjà fait.

Quelle est la situation actuelle a l’autre côté de l’Atlantique?

Que corona est capable de frapper les curlers sur la patinoire n’est pas en doute. Personne n’a oublié comment, après un bonspiel à Edmonton, 40 des 73 participants ont testé la positivité. D’autant plus qu’il s’agissait d’un événement pour les professionnels de la santé.
Alors, comment va-t-il continuer dans le pays où le curling est un sport de masse?
L’un des premiers événements de la saison à venir, la « Shorty Jenkins Classic » qui se tiendra en septembre en Ontario, a déjà été annulée. Déjà le 8 mai est venu la triste nouvelle quand Gord McCrady Jr. a posté:

« Nous avons estimé qu’il était dans l’intérêt des partisans, des bénévoles, des joueurs de curling et de nos principaux commanditaires, AMJ Campbell, Jet Ice, VIA Rail, Choose Cornwall et le Cornwall Curling Centre de reporter d’un an »,

Les nouvelles sont, qu’il n’y a pas beaucoup de nouvelles.

Katherine Henderson, chef de la direction de Curling Canada
Katherine Henderson, chef de la direction de Curling Canada

Le « Grand Slam de Curling » offre des billets pour les événements à partir du 20 octobre – pas un mot sur le virus. Aussi Curling Canada continue à vendre des billets pour les événements à partir de Novembre.
World Curling Tour semble avoir déjà annulé certains événements. Le Canad Inn’s sur Octobre, 9e avait, après avoir été annulé en 2019 en raison d’une tempête, a été annulé à nouveau.
Mais -pour résumer- jusqu’à présent, il n’y a pas beaucoup de nouvelles. La plupart des organisateurs d’événements semblent attendre une image plus claire. Et ce n’est pas une surprise puisque Curling Canada « regarde toujours les choses au jour le jour » comme l’a dit son chef de la direction Katherin Henderson à CBC à la fin mai. À l’heure actuelle, il ne semble pas y avoir de plan, mais un ensemble de scénarios, même pour les éléments essentiels comme les qualifications pour les Jeux olympiques.

Jill Richard, la directrice de Curling Alberta, a déjàagi . La saison prochaine, l’Alberta accueillera les « Championnats provinciaux de curling ». La nouvelle est qu’au lieu d’un événement masculin et féminin, il n’y aura qu’un seul événement combiné à Calgary en janvier 2021. Espérons que cela crée un événement assez grand pour supporter les coûts et attirer suffisamment d’attention.